photo-107-web

Utiliser le CO2 pour produire des molécules à l’échelle industrielle

EnobraQ, start-up issue de recherches du Laboratoire d’ingénierie des systèmes biologiques et des procédés et soutenue par Toulouse White Biotechnology (TWB) développe des technologies de rupture utilisant de CO2 et ciblant des marchés aussi divers que la nutrition, l’agro-alimentaire, la cosmétique, la pharmacologie et les bioplastiques. Le CNRS, via sa filiale nationale de valorisation CNRS Innovation, vient d’entrer à son capital, conjointement avec l’Inra et l’Insa.

Utiliser le CO2 pour produire des molécules à l’échelle industrielle