Description du projet

VIVANT

Quand le VIH-1 tombe sur un os

L’ostéolyse est une complication fréquemment observée chez les patients infectés par le VIH-1. Des chercheurs de l’équipe « Migration et différenciation des phagocytes » de l’Institut de Pharmacologie et de Biologie Structurale (IPBS, CNRS UMR5089, Université Toulouse) viennent de montrer que le virus infecte les ostéoclastes, cellules spécialisées dans la résorption osseuse et ainsi stimule leur capacité à dégrader le tissu osseux. Cette étude sur la participation des ostéoclastes dans le déficit osseux a été publiée dans la revue Proc Natl Acad Sci, USA.

cnrs_20160084_0003-web