Project Description

INGÉNIERIE ET NUMÉRIQUE

L’ytterbium, la mémoire quantique de demain

La communication et la cryptographie quantiques sont l’avenir de la communication hautement sécurisée. Mais il reste à relever de nombreux défis avant la mise sur pied d’un réseau quantique mondial, notamment la propagation du signal quantique sur de longues distances. Un défi majeur consiste à créer des mémoires capables de stocker l’information quantique portée par la lumière. Des chercheurs de l’Université de Genève (UNIGE), en collaboration avec le CNRS, ont découvert un nouveau matériau dans lequel un élément, l’ytterbium, est capable de stocker et protéger la fragile information quantique, tout en fonctionnant à des fréquences élevées. Cela en fait un candidat idéal pour des futurs réseaux quantiques, dont l’objectif est de propager le signal sur de longues distances en servant de répéteurs. Ces résultats sont publiés dans la revue Nature Materials.