Description du projet

VIVANT

Le rôle des « usual suspects » dans l’organisation 3D du chromosome de E. coli

Le travail collaboratif de plusieurs laboratoires français a permis de caractériser l’organisation multi-échelle du chromosome chez Escherichia coli. Il révèle comment différents facteurs coopèrent ou s’opposent pour contrôler le repliement du chromosome dans la cellule. Ainsi, de nombreux contacts dynamiques à différentes distances sont associés au processus de transcription, à la formation de la chromatine ou à l’activité de la condensine bactérienne.  Cette étude qui a été publiée dans la revue Cell, illustre les différents processus qui contrôlent finement l’organisation spatiale du génome.