Description du projet

PLANÈTES ET UNIVERS

Le modèle cosmologique le plus simple de nouveau favorisé ?

En 2013, les résultats de Planck ont mis en évidence pour la première fois un désaccord entre les paramètres cosmologiques déterminés par le fond diffus cosmologique et ceux obtenus en analysant l’abondance des amas de galaxies détectés par Planck. Celui-ci est confirmé lors de la seconde analyse de Planck en 2015 ainsi que par des analyses indépendantes impliquant l’utilisation du lentillage gravitationnel ou d’amas de galaxies observés dans le domaine des rayons X. Des chercheurs de l’Institut d’Astrophysique Spatiale (IAS-CNRS, Université Paris Sud, OSUPS, CNES) ont montré, à la lumière d’une nouvelle analyse, que le fond diffus cosmologique et l’abondance des amas de galaxies observés par Planck convergent vers le modèle cosmologique standard le plus simple, dominé par la matière noire froide et une constante cosmologique.

Planck_CMB_SZ_IAS-web