Description du projet

PLANÈTES ET UNIVERS

Des noyaux magiques au cœur des supernovae

Une étude théorique menée par le LPC Caen, le GANIL, le LUTH et l’IFIN (Bucharest-Magurele, POB-MG6, Romania) montre que le cœur des étoiles massives dans leur phase d’effondrement est dominé par la présence de noyaux magiques très riches en neutrons. La modification des propriétés des structures nucléaires loin de la stabilité, comme il est suggéré par les expériences récentes de physique nucléaire, pourrait jouer sur cette dynamique avec des conséquences observationnelles pour les supernovae à effondrement de cœur.

Artist's_impression_of_supernova_1993J-WEB