insu

Institut national des sciences de l’Univers

Une année de prospectives

Nommé directeur de l’Institut national des sciences de l’Univers (INSU) en mai 2018, Nicolas Arnaud a lancé une prospective nationale, portée par les OSU sur les défi s transverses des sciences de la planète et de l’Univers. Plusieurs infrastructures de recherche, piliers des activités de l’Institut, ont intégré la feuille de route nationale 2018 des infrastructures notamment l’infrastructure Système Terre (DataTerra) dédiée à la constitution d’un portail unique de données sur le système Terre de recherche et le projet SKA dont la France est à présent membre spécial. Au niveau européen, l’infrastructure de recherche eLTER, dont l’objectif est l’étude holistique des écosystèmes, a intégré la feuille de route ESFRI. Toujours dans le domaine des infrastructures de recherche, cette dernière année a été l’occasion de signer les statuts de création de l’European Plate Observing System et d’inaugurer l’antenne 10 du projet NOEMA de l’IRAM, le radiotélescope millimétrique le plus puissant de l’hémisphère Nord.

Chiffres clés

Du centre de la Terre aux confins de l’Univers

  • + de 3 100 chercheurs permanents
  • Près de 3 000 ingénieurs et techniciens permanents
  • + de 780 doctorants, chercheurs, ingénieurs et techniciens contractuels
  • Près de 100 unités de recherche et de service
  • dont 3 unités mixtes internationales
  • 6 structures transverses dont 4 groupements de recherche
  • 35 start-up dont 1 créée en 2018