Crédits

Direction de la publication :  Antoine Petit
Direction de la rédaction : Brigitte Perucca
Direction adjointe de la rédaction : Fabrice Impériali
Ajointe à la direction de la rédaction : Karine Wecker
Rédaction en chef : Christine Girard
Rédaction : Laurence Stenvot
Secrétariat de rédaction : Emilie Silvoz
Suivi de fabrication pour la version print : Laurence Winter
Recherche iconographique pour la version print : Christine Girard, Anne-Emmanuelle Héry,
Marie Mabrouk, Anne-Lise Christmann
Conception graphique, mise en page pour la version print : Sarah Landel, Céline Hein

Remerciements : Dominique Armand, Christophe Cartier Dit Moulin, Marine Charlet, Jean-Michel Courty, Pétronille Danchin, Clémence Épitalon, Sophie Félix, Sarah Granet, Victor Haumesser-Savio, Muriel Ilous, Robin Lambert, Armelle Leclerc, Aurélie Meilhon, Pierre Netter, Nacira Oualli, Chloé Rimailho, Perrine Royole-Degnieux, Julie Sansoulet, Marie Signoret, Conceiçao Silva, Laure Thiébault, Nam Phan Van Song, Floriane Vidal, Elodie Vignier, Stéphanie Younès

« Données chiffrées et indicateurs »
La réalisation de la partie « Données chiffrées et indicateurs » a été pilotée par le service d’appui à la politique et à la prospective scientifique (SAP2S) de la DAPP.
Direction de la publication : Antoine Petit
Direction de la rédaction : Virginie Bonnaillie-Noël
Direction adjointe de la rédaction : Anne Sigogneau
Coordination : Suzy Ramanana-Rahary

Réalisation de la version digitale : Christelle Lopez, Direction de la communication
Assistance technique : https://www.bsa-info.fr/

Crédits photographiques

Cristaux de carbonate de calcium (CaCO3) de formes cubique, hexagonale et en aiguille, imbriqués les uns dans les autres. Cette image a été réalisée au microscope électronique à balayage avec un grossissement x 3 000. La photo est retraitée et colorisée avec des couleurs artificielles.
© Bertrand Rebiere / IGCM / CNRS Photothèque
Janvier

International

Création, à Londres, d’une unité mixte internationale en mathématiques entre l’Imperial College et le CNRS.
photo : Cour_intérieure_Imperial_College_18-10-2004
Le faculty building de l’Imperial college of London. Wikimedia commons/CCA-Share Alike 2.5 Generic

Energie
photo : cnrs_20130001_1505
Sur la Presqu’île de Grenoble, la chaleur dégagée par le Laboratoire national des champs magnétiques intenses sera bientôt récupérée pour chauffer les logements de l’écoquartier voisin.  © Cyril FRESILLON/LNCMI/CNRS Photothèque

Communication
« Étonnant Vivant » : une nouvelle exposition à la station Montparnasse-Bienvenüe
cnrs_20180005_0010 ou cnrs_20180005_0002
© C. Frésillon/CNRS Photothèque

Mars

Environnement (biodiversité)
Biodiversité: l’état d’urgence
Photos : cnrs_20160057_0022/© Sabine DESPRATS BOLOGNA/GET/CNRS Photothèque OU cnrs_20170104_0021/© Sébastien CHASTANET / CNES / OMP / IRAP / UT3 / CNRS Photothèque

Communication
Lancement du nouveau site internet du CNRS, conçu dans une logique de modernité et d’optimisation de l’expérience utilisateur.
illustration : captureUne-cnrs-2018

Institutionnel
Le Campus Condorcet met la première pierre à l’édifice
photo : 500_fichier_230418-campus-condorcet-5279/© Vivian Daval, Campus Condorcet

Avril

Institutionnel
Nomination d’un nouveau Directeur Général Délégué à la Science (DGDS)

Mai

Énergie
Avec la construction du Hub de l’énergie, Amiens devient un pôle de référence dans le
domaine des énergies renouvelables et de la transition énergétique.
photo : hub_de_lenergie_rs2e_inauguration
© RS2E

Environnement
Deux expéditions de carottage ont été organisées en Russie dans le cadre d’ICE MEMORY, programme international de sauvegarde de la mémoire des glaciers.
photo : GoraBeluha
Wikimedia commons/Elgin Yuri – CCA Share Alike 3.0 Unported License

Juin

International

Le Centre d’élaboration de matériaux et d’études structurales du CNRS et l’entreprise Hitachi High Technologies Corporation ont officialisé la création d’un laboratoire commun, le premier entre le CNRS et une entreprise étrangère.
photos : cnrs_20180114_0001
Chercheurs du CEMES manipulant le prototype de MET ultra-rapide cohérent. © Cyril FRESILLON / CEMES / CNRS Photothèque
OU
cnrs_ 20180114_0003
Chercheurs du CEMES manipulant le prototype de MET ultra-rapide cohérent. © Cyril FRESILLON / CEMES / CNRS Photothèque

Juillet

Institutionnel

Le CNRS et ses laboratoires ont participé à Toulouse à l’EuroScience Open Forum (ESOF), la plus grande rencontre interdisciplinaire sur la science et l’innovation en Europe,

Innovation
Mise en ligne du blog “De la découverte à l’innovation” de CNRS le Journal.
image = TempsForts_blog_JDC

Institutionnel

Le CNRS officialise les bases d’une filiale à Singapour, CNRS@CREATE qui aura pour objet de piloter des projets de recherche franco-singapouriens au sein de l’écosystème de Singapour.
illustration : create_004—copy(croppped)—copy –
© CREATE

Septembre

Neurosciences
Inauguration de l’institut NeuroMyoGène, un nouveau laboratoire dédié à l’étude des systèmes nerveux et neuromusculaire.
photo : neuromyogène – © Eric Le Roux / Direction de la communication Université Claude Bernard Lyon 1

Univers

Premières traces de particules pour le prototype de l’expérience neutrinos internationale DUNE, dont le démarrage est prévu à l’horizon 2026 au Fermilab près de Chicago.
photo : DUNE_201902-023_10 © 2019 CERN

Institutionnel

Nomination de Joël Moret-Bailly, référent déontologue au CNRS.

Octobre

Biologie

Inauguration de l’insectarium, extension de l’Institut de biologie moléculaire et cellulaire à Strasbourg.
photo : cnrs_20110001_2302 – Moustiques femelles se gorgeant de sang. © Benoît RAJAU/CNRS Photothèque

Innovation

Le CNRS a accueilli ses start-up pour une journée d’échanges, suivie par la cérémonie de la 7e édition de la médaille de l’innovation.

Sociétés
Révision du Système international d’unités : colloque « Tous mesureurs, tous mesurés. La science au cœur de la société ».
Visuel : Affiche_colloque_SI_vf

Innovation
Inauguration du grand télescope du Cherenkov Telescope Array qui constituera le premier observatoire pour l’astronomie gamma de très haute énergie.
photo : CTA_45631257634_a00f145614_k – © CTAO/M-A. Besel/IAC (G.P. Diaz)/ESO

Chimie
Inauguration de l’Année de la chimie, de l’école à l’université, à l’initiative du ministère de l’Éducation nationale, en association avec le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.
logo : logo_Année OU 2018_annee_dela_chimie_visuel_vertical_noir OU 2018_annee_dela_chimie_horizontal_visuel_noir

Novembre

Institutionnel
Création de la Direction générale déléguée à l’innovation (DGDI).

Institutionnel
Nomination de Rémy Mosseri, en tant que référent intégrité scientifique au CNRS.

Univers
Atterrissage sur Mars d’Insight, une mission conjointe CNES/IPGP/ CNRS, en co-leadership avec la Nasa, et de son sismomètre SEIS, une instrumentation développée par des équipes françaises.
Insight.jpg – © NASA/JPL-Caltech

Institutionnel

La philosophe et philologue Barbara Cassin reçoit la médaille d’or du CNRS.

Décembre

Partenariat
Inauguration du laboratoire commun INEM/ARTIMMUNE à Orléans, dont les recherches sont centrées sur les mécanismes de l’asthme et l’identification de cibles thérapeutiques.
Crédit image: S. Benmerzoug et D.Gosset, Plateforme P@CYFIC, Orléans
Légende: Stress cellulaire avec relargage d’ADN cytoplasmique et extracellulaire (bleu) et activation de la voie STING (rouge)après exposition aux cristaux de silice (translucides).

Biologie

Inauguration du laboratoire Génétique reproduction et développement à Clermont-Ferrand.
photo : cnrs_20050001_0622 – Tubules séminifères de souris mâles fertiles, montrant une spermatogénèsecomplète jusqu’à la production de spermatozoïdes au coeur du tube. L’étude de la spermatogenèse chez la souris peut permettre d’éclaircir les causes d’infertilité masculine. © Jean-Paul LOUIS/CNRS Photothèque

Énergie

Inauguration de l’Institut photovoltaïque d’Île-de-France et création du laboratoire du même nom en son sein.
photo : Logo-IPVF ou Façade de l’IPVF – 1 ou Façade de l’IPVF – 2
© IPVF

Motion design réalisé par Mathilde Mesnier
https://www.couleursdeweb.fr/

Motion design réalisé par Mathilde Mesnier
https://www.couleursdeweb.fr/

Antoine Petit : © F. PLAS/CNRS photothèque

Christophe Coudroy : © CNRS/Délégation PMA

Alain Schuhl : © CNRS/Délégation PMA

Michel Mortier : © CNRS/Délégation PMA

INSMI : https://pixabay.com/fr/illustrations/les-math%C3%A9matiques-formule-physique-1453828/
INSU : Image montant la Terre , la Lune, le Soleil et les étoiles. Libre de droits d’auteur sous Creative Commons CC0. https://pxhere.com/fr/photo/1194715
IN2P3 : Tunnel du LHC : © Nicolas Busser
INEE : © Michel GIRAUD-AUDINE/CNRS Guyane/CNRS Photothèque
INSHS : Baie de Nunura et massif d’Illescas, le long de l’océan Pacifique, à l’extrême nord du Pérou. © Cyril FRESILLON / ARCHAM / CNRS Photothèque
INS2I :
INSIS :
INSB : Montage de clichés de microscopie confocale montrant une pointe racinaire d’arabette des dames, « Arabidopsis thaliana », dont les membranes cellulaires sont marquées par un colorant fluorescent rouge. © Yvon JAILLAIS/RDP/CNRS Photothèque
INP : Manipulateur sur lequel un four chauffe un échantillon afin d’évaporer les impuretés de sa surface. © Cyril FRESILLON/CNRS Photothèque
INC : © Jean-Claude MOSCHETTI/CNRS Photothèque / © Stephan BORENSZTAJN/CNRS Photothèque / © Noël PINAUD/CNRS Photothèque / © Cyril Fresillon/CNRS Photothèque / Montage : Sophie Félix/INC/CNRS

Airplane with rotating earth hand drawn animation ©Creuxnoir – stock.adobe.com
Butterfly Lands on the Robot’s Hand on a White Background ©lexaarts – stock.adobe.com

Ingénierie et numérique

  • Utiliser le CO2 pour produire des molécules à l’échelle industrielle : photo-107 – © Lydie Le Carpentier/ TWB
  • Myriade : une méthode optique innovante pour mesurer les virus et les nanoparticules
  • Accélérer la valorisation des microalgues : cnrs_20160067_0064 – Cultures de microalgues. © Jean-Claude MOSCHETTI/GEPEA/CNRS Photothèque
  • Un laboratoire du CNRS lauréat du Trophée INPI 2018 catégorie “recherche” : Reconstruction d’une partie d’un bâtiment à partir d’un ré-échantillonnage de données LiDAR (radar). Intérieur du temple Eim Ya Kyaung à Bagan (Myanmar). © I3S
  • Inauguration de l’espace de réalité virtuelle de l’EQUIPEX IrDIVE « The Open Reality Experience » (TORE) : cnrs_20180010_0010_cCyril-FRESILLON-_-CREHS-_-CRISTAL-_-IRHIS-_-LARHRA-_-LISIC-_-CHROMELIGHT-STUDIO-_-SCV-_-IRDIVE-_-CNRS-Photothèque

Matières et particules

  • Quandela : des sources de photons uniques très brillantes : Quandela_DSC_2891 – © Quandela
  • Ajuster la réflectance d’un verre tout en préservant sa qualité de transparence :
  • Un pas décisif vers l’industrialisation de matériaux nanoporeux : SEI_JPER- CNRS (c) Laurence BUREL Catalyse industrielle – Unité de séchage par atomisation (2) – © Axel’One
  • Inauguration du laboratoire commun entre le Groupe SEB et le Laboratoire des Multimatéraux et Interfaces (LMI), implanté sur Axel’One Campus : Inauguration du LabCom, Seb, CNRS, Lyon 1 Axel’One (29) et LabCom, Seb, CNRS, Lyon 1 Axel’One (34) – © Eric Le Roux/Université Claude Bernard Lyon 1
  • Spinofrin : un procédé de production industrielle de particules submicroniques : spinofrin-logo-black3-1
  • P2R, un laboratoire commun à l’IN2P3 (28 février 2018) : logo_p2r

Planète et univers

  • Muquans valide son gravimètre quantique : D. Parouchev pour Muquans
  • Exotrail met ses micro-propulseurs électriques en orbite : image_DxO(c)Exotrail Le propulseur 50W à l’allumage. © Exotrail
  • NatIncontrol développe des solutions naturelles pour protéger les plantes contre les insectes ravageurs : © DR

Sociétés

  • E-attract : la modélisation pour sélectionner son lieu de vie idéal : Screenshot Vivrou 1
  • Mercurio. Un scanner 3D pour la numérisation massive des objets d’art : Eloi Gattet fondateur de la start-up Mercurio et créateur de la sphère du même nom. Ce dispositif permet de numériser automatiquement en 3D des objets d’arts, petits ou grands. © Fabien CARRÉ / Yann GADAUD / Mercurio / CNRS Photothèque
  • Un micro-spectrofluorimètre pour étudier les objets d’art in situ : LEDµSF – LEDµSF commercialisé par la société Freiberg Instruments avec ses modules (LED+filtre) amovibles. © Freiberg Instruments
    LEDµSF v2 – LEDµSF (commercialisé par Freiberg Instruments) devant une estampe japonaise du 19e siècle représentant la princesse Sakura & Seigen, Toyokuni III/Kunisada (collection du CRP2A). © Floréal Daniel/IRAMAT-CRP2A
  • Journée recherche & technologies de l’Institut cognition : © Institut cognition
  • Antescofo, le logiciel musicien qui dialogue avec l’instrumentiste : Antescofo, le logiciel musicien qui dialogue avec l’instrumentiste. © Antescofo SAS
  • Recherche appartement du futur :
  • Rencontre entre industriels de l’AFISE et chercheurs des unités CNRS aux ateliers de créativité « L’hygiène au 21ème siècle » :

Vivant

Witmonki : des capteurs portatifs pour détecter les problèmes cardiaques : image_puce – © DR ou WitMonki_logo_ombre
Un « code-barres » pour identifier rapidement des biomolécules très diluées :
Abbelight accélère les projets de microscopie en super résolution : Image 1 – 3D Actin – © N. Bourg, Abbelight – Image 2 – 3 couleurs – Tubulin, DNA, Mitochondrie – © C. Guillaume, Abbelight
Une avancée dans la thérapie cellulaire de la DMLA : © Institut de la vision
Des biomarqueurs pour un traitement personnalisé du myélome multiple : Plasmacytoma1 Micrographie de plasmocytes abondants.Traduit avec www.DeepL.com/Translator Wikimedia commons/Nephron – CCA Share Alike 3.0 Unported
Calym : un continuum de recherche dédié au lymphome : Calym_COUV_VIVANT © Adobe stock
Levée de fond DYNACURE : A gauche/166KOWT_8WO_HE : fibres musculaires de souris myopathes, sans myotubularine. Les fibres sont petites et présentent des noyaux centraux. A droite/131KOHZ_8WO_HE : fibres musculaires de souris myopathes, sans myotubularine, mais après réduction de la dynamite 2. On observe un retour à la normale des fibres. © Belinda S Cowling / IGBMC
Signia Therapeutics identifie des molécules pour contrer les infections respiratoires : L’équipe de Signia Therapeutics. De gauche à droite : Olivier Terrier (CR CNRS, co-fondateur), Philippe Personne (CEO), Blandine Padey (Doctorante CIFRE), Manuel Rosa-Calatrava (DR INSERM, Co-fondateur) et Andrés Pizzorno (Chef de projet). © Signia Therapeutics +logo + labo.png (© Eric Le Roux / Université Claude Bernard Lyon 1)
Un gilet pour suivre l’activité cardiaque et respiratoire des animaux de laboratoire : BAGUE_AORTIQUE_VIRTUELLE – Comparaison de la bague aortique virtuelle DECRO à la Bague aortique Ultrasonique chez un animal implanté au niveau sous-diaphragmatique. © T.FLENET/ETISENSE SASet SCHEMA-DECRO-CNRS – Schéma de principe du dispositif DECRO. © T.FLENET/ETISENSE SAS – DECRO-CNRS – Rat vigile équipé du gilet DECRO. © C.EYNARD/ETISENSE SAS – DECRO-CNRS-2 – Rat vigile équipé du gilet DECRO. © T.FLENET/ETISENSE SAS
Vers une détection plus précoce des maladies de la moelle épinière au moyen de l’IRM à ultra-haut champ :
Des vecteurs thérapeutiques de demain pour des chimiothérapies sans effet secondaire : Pour le schéma indiquant l’activité de SEEKYO : crédit SEEKYO® – Légende : offre et positionnement de SEEKYO® Pour le schéma montrant les 2 personnages : crédit CNRS – Légende : chimiothérapie standard vs. Bénéfices de la chimiothérapie programmée
Un laboratoire commun pour développer des polymères « verts » : PolymeresVerts1 et PolymeresVerts2 © CNRS – Délégation Aquitaine
UNIFERTEX : une avancée majeure dans le domaine de la culture des micro-organismes : Unifertex_img_001063 – De gauche à droite: Jean-Christophe Pietri, président de Pierre-Guérin Technologies, Jamal Ouazzani, directeur de recherche CNRS et coordinateur du projet TASCMAR et Doru Felezeu, directeur marketing & business development chez Pierre-Guérin Technologies. © DR Unifertex1 – Le fermenteur Unifertex. © DR
Des diamants pour étudier l’impact des rayonnements sur le vivant : Fig 1
Design du détecteur diamant : (a) Schéma de principe (b) vue éclatée du circuit imprimé. (c) Photographie de la membrane en diamant (d) vue rapprochée de la zone amincie du détecteur © Groupe iRIBio, CENBG (UMR5797) – Laboratoire Capteurs Diamants, CEA-LIST/Fig 2
Noyaux cellulaires montrant une accumulation de la protéine XRCC1 aux endroits où le microfaisceau de protons a endommagé l’ADN. L’irradiation a été réalisée selon un réseau régulier de points espacés de 5 µm. Exactement 100 protons ont été délivrés à chaque position. Échelle : 10 µm © Groupe iRIBio, CENBG (UMR5797) – Laboratoire Capteurs Diamants, CEA-LIST/Fig 3 Noyau cellulaire montrant une accumulation de la protéine RNF8 suite à une irradiation ciblée avec exactement 5 particules alpha comptés par détecteur diamant. L’irradiation a été réalisée selon un motif en croix, les impacts sont espacés de 5 µm. Échelle : 10 µm. © Groupe iRIBio, CENBG (UMR5797) – Laboratoire Capteurs Diamants, CEA-LIST
Geant4-DNA : une nouvelle plateforme ouverte pour simuler les interactions physiques entre particules et le milieu biologique : FIG3-rescaled
Exemple de modélisation géométrique simplifiée du génome de la bactérie Escherichia coli avec Geant4-DNA, contenant environ 4.6 millions de paires de bases d’ADN. (Pour plus d’information, consulter la publication: Physica Medica 48 (2018) 146–155 – https://doi.org/10.1016/j.ejmp.2017.12.008). © Collaboration Geant4-DNA (http://geant4-dna.org)
FIG2-rescaled
Illustration de la simulation Geant4-DNA à différents temps des processus physiques, physico-chimiques et chimiques induits par un électron de 1 keV dans une sphère d’eau liquide de 150 nm de diamètre (0.01 ps, 10 ns, 50 ns et 100 ns). Les segments en rouge sur le graphe de gauche représentent les pas de simulation de l’électron et les points en jaune les positions des interactions physiques. Sur les trois autres graphes, les espèces moléculaires sont représentées par un code de couleur (magenta pour •OH, jaune pour H3O+, bleu pour les électrons solvatés, vert pour H2O2 et blanc pour H• et H2). © Collaboration Geant4-DNA (http://geant4-dna.org)
Figure extraite de la publication Physica Medica 31 (2015) 861–874 (http://dx.doi.org/10.1016/j.ejmp.2015.10.087).
La vidéo correspondante est accessible en ligne: http://dx.doi.org/10.6084/m9.figshare.978887

1/ Rubrique Sociétés

En Arabie, le mystère des chameaux sculptés
photos : fig1 à fig6

  • fig1 : Tête de dromadaire sculptée en bas-relief.© Antiquity – CNRS/MADAJ, photo C. Poliakoff, relevé G. Charloux
  • fig2 : Relief rupestre représentant un dromadaire couché levant la tête vers un équidé, possiblement un âne ou une mule. © Antiquity – CNRS/MADAJ, G. Charloux
  • fig3 : Défilé de deux dromadaires sur l’éperon C du Camel Site, probablement restés inachevés. © CNRS/MADAJ, R. Schwerdtner
  • fig4 : Dromadaire debout sculpté en haut relief sur la façade d’un éperon en grès au centre de l’image. © CNRS/MADAJ, R. Schwerdtner
  • fig5 : Éperon rocheux au centre et à la gauche duquel on peut distinguer des reliefs rupestres de dromadaires. © CNRS/MADAJ, G. Charloux
  • fig6 : Jeune dromadaire suivant un dromadaire adulte, dont on n’aperçoit que les jambes sculptées en relief. © CNRS/MADAJ, G. Charloux

Nouvelles révélations sur la complexité des cités mayas
photo illustration = fig 2
Figure 1. Carte du nord du Petén au Guatemala indiquant les 11 zones couvertes par l’imagerie Lidar. (Crédit : PLI : M. Canuto et L. Auld-Thomas)
Figure 2. Image de l’épicentre monumental de Naachtun (Crédits : Projet Naachtun/A. Dorison)
Figure 3. Vue nocturne du territoire de Naachtun (135km²) avec ses quelque 12000 maisons représentées par autant de points lumineux. Les aplats noirs correspondent aux marécages tandis que les fines lignes blanches correspondent aux chaussées mayas qui courent sur une dizaine de km (Crédit : PLI, M. Canuto et L. Auld-Thomas).
Figure 4. Aménagements hydrauliques du marais de Naachtun à des fins d’agriculture intensive et de gestion de l’eau. En blanc, les canaux et les champs cultivés. En bleu, les réservoirs. © Projet Naachtun / C. Castanet

Bioéthique: faut-il repenser la filiation ?
AS = 49502092

Le harcèlement au travail est un phénomène mondial
photo : ASt = 43643721

Intégration sociale des adolescents issus des minorités : une première étude comparative entre pays
Les langues des signes peuvent révéler la structure logique cachée des langues parlées et leurs limites
photo : AS = 187881706

Les sciences du patrimoine : constitution d’un domaine de recherche pluridisciplinaire, émergence de nouvelles compétences
photo : cnrs_20130001_1877 – Image 3D obtenue suite à la numérisation par balayage laser du site de la tholos de Delphes, une rotonde d’ordre dorique datant des années 380-370 avant J.-C.. Cette image a été réalisée dans le cadre du projet interdisciplinaire HuMaIn (Humanités – mathématiques – sciences de l’information) en partenariat avec l’EFA (Ecole Française d’Athènes). © David LO BUGLIO/MAP/CNRS Photothèque

Frankenstein, une œuvre féministe ?
photo = Frankenstein,_or_the_Modern_Prometheus_(Revised_Edition,_1831)_006
Gravure extraite de l’édition de 1831 de Frankenstein ou le Prométhée moderne. Wikimedia commons/Domaine public

Enquête sur la genèse des œuvres littéraires
photo = AS_ 61933211

L’ère des robots sociaux
cnrs_20170135_0046 ou cnrs_20170135_0051ou cnrs_20170135_0052
Robot Humanoïde Nina capable d’interagir manière naturelle et socialement acceptable. © Cyril FRESILLON / GIPSA-lab / CNRS Photothèque

Armes létales autonomes : de quoi parle-t-on ?
photo : SGR-A1 – Robot militaire sentinelle SGR-A1 fabriqué par une filiale de Samsung. © MarkBlackUltor/Wikimedia commons – CCA Share Alike 4.0 International

Présumées coupables. Du 14e au 20e siècle : une exposition virtuelle à découvrir sur Criminocorpus
photo : 00-affiche-presumees-coupables
Affiche de l’exposition. © DR<

Colloque Le droit à l’épreuve du numérique. Nuit du droit (4 octobre 2018)
Affiche_Nuitdudroit ou twitter – © Conseil constitutionnel / Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice

Il y a 8000 ans : la transmission de l’information et les réseaux sociaux au cœur de l’histoire culturelle européenne
photo : FigDiggest3-1 (en jpg ou png) – dans RA Images CL/societes
Exemple d’objets de parure et de poteries utilisés il y a 8000 ans en Méditerranée occidentale. La carte indique les zones de forte diversité culturelle (en rouge) à cette période et l’analyse NeighborNet révèle l’importance des processus de mélanges culturels entre les groupes d’agriculteurs. © Photos, DAO, S. Rigaud /CNRS-PACEA, Université de Bordeaux et C. Manen (CNRS-TRACES, Université Toulouse-Jean Jaurès)

Parution du livre Pré-histoires, la conquête des territoires
Photos : COUV_PREHISTOIRES_RVB-1 ou COUV_PREHISTOIRES_RVB

Création d’une Unité Mixte Internationale, avec l’Université George Washington (Washington DC), en marge de la Visite d’état d’avril 2018 du Président de la République Emmanuel Macron aux Etats-Unis
inauguration_UMI_washington_photo_1 (© SST Ambassade de France aux E.U.) et inauguration_UMI_washington_photo_2 (© GW School of Medicine)

2/ rubrique Ingénierie et numérique

L’InSHS rejoint le programme OpenEdition Books Select, premier programme de financement collaboratif pour développer l’accès ouvert dans l’édition scientifique en langue française.
photo AS = 70387132

Publications scientifiques : comprendre comment marche la science grâce aux citations ouvertes
photo = AS 189991259

Ouverture du site Digit_Hum, consacré aux humanités numériques
photo : Digit_hum_1

Sécuriser le stockage de bits quantiques
Photo : Science_Ingenierie et numerique_Securiser le stock bits quant_photo 1
Vue d’artiste. © Laboratoire Kastler Brossel (CNRS/Sorbonne Université/ENS Paris/Collège de France)

Les poissons se la coulent douce dans un banc
cnrs_20140001_0465
Banc de poissons dans les Petites Antilles. © Sébastien MOTREUIL/CNRS Photothèque

Biofaçade : deux années de culture d’algues à front d’immeuble
JOAN-TARRAGON_161124_XTU_SYMBIO2_CSTB_INAUGURATION_03
La première biofaçade pilote, construite à Champs-sur-Marne, est constituée de 8 photobioréacteurs plans permettant la culture de microalgues, alternant avec des vitrages clairs. © XTU/SYMBIO2/CSTB/Joan Tarragon
JOAN-TARRAGON_161124_XTU_SYMBIO2_CSTB_INAUGURATION_32
© XTU/SYMBIO2/CSTB/Joan Tarragon
©JOAN-TARRAGON_161124_XTU_SYMBIO2_CSTB_INAUGURATION_27
©JOAN-TARRAGON_161124_XTU_SYMBIO2_CSTB_INAUGURATION_40
Tiphaine Algocultrice ©

Un photobioréacteur pour la culture intensive des microalgues
Photos : WP_20151215_002 ; WP_20151215_007 ; WP_20151215_010
Prototype du photobioréacteur PRIAM pour la culture de microalgues. © GEPEA – AlgoSolis – Université de Nantes – CNRS

Une démarche d’accompagnement de l’innovation dans un village du Togo
Togo-benin_1985-034_hg – Wikimedia commons/H. Grobe – CCA 3.0 Unported – Un village au Togo

Pourquoi fait-il si chaud la nuit dans certaines villes ?
Vue_de_Toulouse_depuis_l’hôpital_Rangueil_-_01_-_2012-08-19
Vue de Toulouse. Wikimedia commons/MathieuMD – CCA-Share Alike 4.0 International

Une nouvelle technique hybride d’imagerie médicale non invasive ultra performante

Dis-moi « bonjour » et je te dirai qui tu es
photo illustration : Bonjour_3 = AS 239484341

Après Meltdown et Spectre, comment sécuriser les processeurs ?
AS 158331931 – © Archy13/Adobe Stock

Des failles de sécurité dans le protocole mobile 5G
photo : Failles de securite_2 = AS 181230309

L’ytterbium, la mémoire quantique de demain
Photo illustration suggestion CG : An_acrylic_cube_specially_prepared_for_element_collectors_containing_a_sample_of_pure_ytterbium
Echantillon d’ytterbium pur. Wikimedia commons/Rasiel Suarez – CCA-Share Alike 4.0 International

Un millefeuille nanométrique pour un stockage 3D de l’information

Photo : Image

Le principe du stockage en trois dimensions.
© Jean-François Lutz
Photo illustration : cnrs_20180120_0015


Bibliothèque de stockage à bandes magnétiques du Centre de calcul de l’Institut de physique nucléaire et de physique des particules.

FiberClay, visualiser en réalité virtuelle des millions de trajectoires
illustration : AS 210901613
photo : FiberClay.png
© DR
teaser et teaser1 – © Fiberclay

Déterminer et visualiser les structures d’intérêt dans un ensemble de données grâce à l’analyse topologique
persistenceDiagram
Exemple représentant des données synthétiques d’élévation (terrain 3D) sans bruit (a) et avec bruit (b). Le diagramme de persistance (encadré à droite) met en évidence dans les deux cas 2 singularités d’importance (barres verticales proéminentes) correspondant aux deux pics principaux présents dans les données, et ce malgré la présence de bruit en (b). Ce type de signature peut être calculé très efficacement, notamment grâce à des outils informatiques open-source tels que le “Topology ToolKit” (TTK).
© G. Favelier, N. Faraj, B. Summa, J. Tierny IEEE Trans. Vis. Comput. Graph. 25(1): 1152-1162 (2019)
© G. Favelier, N. Faraj, B. Summa, J. Tierny IEEE Trans. Vis. Comput. Graph. 25(1): 1152-1162 (2019)
© G. Favelier, N. Faraj, B. Summa, J. Tierny IEEE Trans. Vis. Comput. Graph. 25(1): 1152-1162 (2019)

Congrès international des mathématiciens à Rio, août 2018
Photo : Congres maths Rio_2_DEMANDE HD en COURS = NON on ne prend pas, on reprend les illustrations JDC => Anne-Emmanuelle demande devis (200 euros) à l’illustratrice – OK transmis à Ouranous pour BC
©Myriam El Jerari

Des systèmes dynamiques faiblement chaotiques
photo illustration : Lorenz_attractor_yb.svg
Attracteur de Lorentz, une représentation emblématique de la théorie du chaos. Wikimedia commons – CCA-Share Alike 3.0 Unported

De nouvelles perspectives en contrôle
photo illustration : Nouvelles perspectives en controle_portait Lie – Sophus Lie, mathématicien norvégien (1842/1899). L. Szacinski/Wikimedia commons

Mesures gaussiennes et équations des ondes
photo illustration : AS 34937835

Lancement du Centre Mersenne, édition open access en mathématiques
photo illustration : AS 243074740

Une nouvelle directrice pour l’Agence pour les mathématiques en interaction avec l’entreprise et la société
photo : veronique_maum_deschamps_spip.png
© DR
OU reçu de CNRS IMages
Veronique Maume_Deschamps – pas de ©

Une nouvelle directrice à la tête de l’Institut Henri Poincaré
Sylvie Benzoni_1 – © Camille Cier / IHP

Création de trois unités de recherche en mathématiques
photo illustration : cnrs_20040001_0835 – © Jérôme CHATIN/CNRS Photothèque

Feuilletages holomorphes dont le fibré canonique est trivial
photo illustration proposée CG : gif animé – https://commons.wikimedia.org/wiki/File:PentominoTorus.gif
et
illustration : cnrs_20160041_0011
Triangulation quasi-aléatoire d’un tore.  © Jean-François COLONNA / CMAP / ECOLE POLYTECHNIQUE / CNRS Photothèque

Transport optimal de sable avec une pelle et un seau, nouveaux outils pour l’analyse statistique de données ?

AduC_195_Monge_(G.,_comte_de_Péluse)
Gaspard Monge. Wikimedia commons/Album du centenaire, 1889 – Domaine public

Le CNRS et l’Imperial College de Londres créent un laboratoire commun en mathématiques
photo illustration proposée CG : Cour_intérieure_Imperial_College_18-10-2004
Le faculty building de l’Imperial college of London. Wikimedia commons/CCA-Share Alike 2.5 Generic

Une unité mixte internationale franco-coréenne en chimie inaugurée à Séoul
Photo IMG_2960
Antoine Petit, Président-directeur général du CNRS, avec le Pr Wonyong Lee, vice-président recherche de l’Université Yonsei, André-Jean Attias, directeur de l’UMI 2B-FUEL, (Mme) Prof. Eunkyoung Kim, co-directrice de l’UMI pour l’Université Yonsei, des chercheurs coréens impliqués dans la coopération, Jean-Christophe Fleury, conseiller de coopération et d’action culturelle à l’ambassade de France en Corée du Sud et Jacques Maddaluno, directeur de l’Institut de chimie du CNRS. © Jacques Maleval

Une monnaie quantique infaillible
AS 190746127 (animation) ou/et AS 250102789

Un dispositif millifluidique pour étudier le film pulmonaire en conditions hors-équilibre
Photo illustration proposée CG : cnrs_20170103_0006
Macrophages du péritoine de souris.
© Laurent VANHILLE / CMIL / INSERM / CNRS Photothèque
photos dans article © LAAS/CNRS

Un vaisseau sanguin sur puce pour la recherche contre le cancer
cnrs_ 20110001_2389/ © Jean-Philippe GIRARD/Univ.Toulouse/IPBS/CNRS Photothèque
Vaisseau sanguin HEV visualisé en vert en microscopie multiphotonique dans un ganglion lymphatique.
ou cnrs_20170103_0023/ © Marcello DELFINI / Mathieu FALLET / CIML / INSERM / CNRS Photothèque
Organisation des vaisseaux sanguins d’un mélanome murin, observée en microscopie confocale à fluorescence.
1 angiogenese – Schéma de l’angiogenèse de bourgeonnement. Cette angiogenèse se produit notamment lors de la croissance des tumeurs solides, participe à l’alimentation des tumeurs en oxygène et nutriments et à la dissémination métastatique.
crédits: Fabrice Soncin, CNRS UMI2820 LIMMS/IIS
2_vaisseau – Schéma du vaisseau sanguin sur puce initial. Des cellules endothéliales humaines sont ensemencées à l’intérieur d’un canal formé dans un hydrogel de collagène et forment ainsi un vaisseau initial.
Crédits: Pr Y Matsunaga, Univ Tokyo
3_device – Dispositif BioMEMS élaboré pour la formation des vaisseaux sanguins sur puce. Un hydrogel de collagène est coulé dans la ‘microV chamber’ dans lequel est formé un canal à l’aide d’une aiguille (needle). Les cellules et réactifs sont ensuite ajoutés par les deux ports d’accès indiqués afin de former le vaisseau sanguin initial.
Crédits: Pr Y Matsunaga, Univ Tokyo
4_angiogenese_device – Schéma de l’angiogenèse de bourgeonnement sur puce induite suite à stimulation par des facteurs angiogéniques dans le dispositif BioMEMS
Crédits: Pr Y Matsunaga, Univ Tokyo

3/ Planète et univers

Les années 2018 à 2022 devraient être anormalement chaudes

photo : procast-sevellec
Illustration de la forte probabilité de température anormalement chaude pour la période 2018-2022, d’après le système de prévision climatique interannuelle PROCAST (PRObailistic ForeCAST). © François Lamidon (flamidon.com)

Évaluation de solutions apportées par l’océan pour lutter contre le changement climatique
vidéo ”L’océan pour le climat”: http://www.obs-vlfr.fr/~gattuso/files/IDDRI%20-%20Ocean%20For%20Climate%20FR.mp4

L’inversion régulière des vents de l’équateur : un modèle complet à partir de la turbulence atmosphérique
viewnice3© IRPHE
cnrs_ 20080001_0643/ © Hamid KELLAY/Fanny SEYCHELLES/APS/CNRS Photothèque
Bulle de savon soumise à un gradient de température entre l’équateur et le pôle. La bulle de savon est un modèle idéal pour étudier l’atmosphère car elle possède des propriétés physiques analogues.

L’ozone troposphérique continue d’augmenter !
3 graphiques dans l’article :

1)map global : Carte des vols commerciaux effectués, au cours des vingt dernières années, par les avions équipés d’instruments de mesure de la composition chimique de l’atmosphère. Chaque couleur représente une compagnie aérienne différente.
2)Map_regions : Carte des régions les plus échantillonnées via la plateforme d’observation IAGOS, qui sont au cœur de la présente étude
3) meanso3ut:Moyennes mensuelles (trait fin) et annuelles (trait épais, ponctué) du rapport de mélange en ozone dans la haute troposphère, dans les huit régions indiquées sur la carte. Comme indicateur de variabilité, l’aire en couleur représente 90 % des valeurs observées au cours de chaque mois.
Photo illustration proposition CG : cnrs_ 20150001_1668/ © Thibaut VERGOZ/OSU – Réunion / CNRS Photothèque
Observatoire du Maïdo sur l’île de la Réunion. Les lasers permettent de mesurer l’ozone, les aérosols, la vapeur d’eau et la température.


Première quantification à partir de données satellitaires de la production photochimique d’ozone dans la très basse troposphère

illustration : cnrs_20180088_0050
Couche limite atmosphérique depuis l’Observatoire de Physique Atmosphérique de la Réunion, situé à 2 200 mètres d’altitude. L’observatoire est au-dessus de cette limite durant la nuit et se situe alors en troposphère libre.
© Thibaut VERGOZ / IGE / CNRS Photothèque
figure_actualite_INSU_Cuesta_2018_ACP_lisa – (à gauche) Production photochimique d’ozone dans la très basse troposphère estimée en fonction du rapport O3/CO de l’augmentation de concentration d’ozone par rapport aux concentrations de fond sur celle du monoxyde de carbone, pour deux événements majeurs de pollution à l’ozone en Asie de l’Est, transportée au nord (en magenta) et au sud (en rouge) du Japon en mai 2009.
(à droite ) Répartition spatiale de l’ozone dans la très basse troposphère le 8 mai 2009, observée par synergie multispectrale des mesures IASI dans l’IR et GOME-2 dans l’UV, vents à 850 hPa des réanalyses du CEPMT et indications de deux panaches d’ozone dont la production photochimique journalière d’ozone a été estimée (rectangles en magenta et rouge).
t IASIGOME2_example_O3_LMT_20170409 – Observations IASI+GOME2 à l’échelle globale
les deux : © LISA

De la lumière, du fer et du carbone pour recycler le dioxyde de carbone
photo illustration proposition CG : El_sol_y_un_punto
Wikimedia commons/EEIM – CCA 3.0

Effets du mélange vertical sur la dynamique du phytoplancton et l’exportation de carbone organique en Méditerranée occidentale
graphiques : http://www.insu.cnrs.fr/images/16599
photo illustration proposition CG : cnrs_ 20120001_1766
Diatomée marine, Asteromphalus Les diatomées sont des algues unicellulaires photosynthétiques, à squelette siliceux. Elles font partie du phytoplancton. © John DOLAN/CNRS Photothèque


Les observations les plus détaillées de la matière orbitant à proximité d’un trou noir

eso1835a/ ESO/Gravity Consortium/L. Calçada
+ animation ESO : https://www.eso.org/public/france/videos/eso1835b/

Gaia découvre un événement majeur de l’histoire de la formation de la Voie lactée
ESA_Gaia_Milky_Way_Gaia-Enceladus_merger_1280 / Impression d’artiste de la fusion entre la galaxie Gaia- Enceladus et la Voie lactée, qui aurait eu lieu pendant les premiers stades de la formation de notre Galaxie, il y a 10 milliards d’années. Les positions et les mouvements des étoiles de Gaia-Enceladus (représentés par des flèches jaunes) dans cette première phase de la fusion sont basés sur une simulation qui modélise une rencontre simi-laire à celle découverte par Gaia.
© ESA (impression d’artiste et composition) ; Koppelman, Villalobos et Helmi (simulation) ; NASA/ESA/Hubble (image galactique), CC BY-SA 3.0 IGO
ESA_Gaia_Milky_Way_Gaia-Enceladus_merger_debris_1280 /Vue d’artiste des débris de la galaxie Gaia-Enceladus. Gaia-Enceladus a fusionné avec notre galaxie au tout début de sa formation, il y a 10 milliards d’années, et ses débris se trouvent maintenant dans toute la galaxie. Les positions et les mouvements des étoiles appartenant à l’origine à Gaia-Enceladus ( représentés par des flèches jaunes) sont basés sur une simulation qui modélise une rencontre similaire à celle décou-verte par Gaia.
© ESA (impression d’artiste et composition) ; Koppelman, Villalobos et Helmi (simulation), CC BY-SA 3.0 IGO


Découverte du premier corps du Système solaire d’origine extrasolaire

2015_BZ509-orbit
Wikimedia commons/Tomruen – CCA-Share Alike 4.0 International
OU 713687main_apod_full_full – Image de la nurserie stellaire NGC 604 (NASA/HST), où les systèmes stellaires sont très rapprochés et où l’échange d’astéroïdes est considéré comme possible. L’astéroïde (514107) 2015 BZ 509 a émigré de son étoile mère et s’est installé autour du Soleil dans un environnement similaire. © NASA / Hubble Heritage Team (AURA/STScI)
Ces deux images de 2015 BZ509 obtenues avec le Large Binocular Telescope Observatory confirment son orbite rétrograde. © Christian Veillet, Large Binocular Telescope Observatory

Le modèle cosmologique le plus simple de nouveau favorisé ?
Planck_CMB_SZ_IAS/ Carte tout-le-ciel de la distribution des amas de galaxies détectés par Planck superposée à la carte du fond diffus cosmologique. © Data Planck HFI / LFI ESA / Illustration Marian Douspis

Une exoplanète en cours de formation détectée pour la première fois grâce à sa signature dynamique
ALMA_Discovers_Trio_of_Infant_Planets_ALMA_Discovers_Trio_of_Infant_Planets = ALMA a déniché des indices probants de l’existence de trois jeunes planètes en orbite autour de l’étoile HD 163296. eso1818a/© ESO, ALMA (ESO/NAOJ/NRAO); Pinte et al.

Les premières briques à l’origine de la vie sur Terre observées dans des roches océaniques profondes
MARUM_Schwarzer_Raucher
Un fumeur noir. Wikimedia commons/ MARUM − Zentrum für Marine Umweltwissenschaften, Universität Bremen – CCA-Share Alike 4.0 International

Peser les sédiments depuis l’espace
illustration : GRACE_artist_concept
Vue d’artiste du satellite GRACE de la Nasa. © Nasa
illustrations fournies par le chercheur :

testfig : a) Modélisation de la distribution des sédiments (10 µm) déposés annuellement par le Yangtze à son embouchure.
b) Signal GRACE (tendance 2003 – 2011) dans la même région avec le contour rose du dépôt sédimentaire montré en a). L’accumulation de masse (bleu) est interprétée comme la conséquence d’un dépôt sédimentaire.
© Maxime MOUYEN
– sktech.png: c’est la question testée dans l’article: est-ce que le duo de satellites de la mission GRACE, qui mesure les variations temporelles du champ de gravité terrestre (dépendant des redistributions de masses), est sensible aux masses de sédiments qui, après avoir été érodées des continents, sont déposées dans l’océan. Ce schéma montre l’exemple du golfe du Bengale où arrivent les sédiments érodés de la chaîne himalayenne avec GRACE passant au dessus (rien n’est à l’échelle bien sûr, c’est juste le concept). Pas de ©
– trajet.jpg: Une exemple de simulation du trajet des particules sédimentaires dans l’océan depuis l’embouchure de certains grands fleuves, ceux étudiés dans l’article, sur une période de 10 ans. Ces simulations ont été développées pour l’article et permettent de contraindre l’analyse des données de GRACE. L’échelle de couleur, du bleu au jaune, indique une quantité croissante de particules passant dans la même zone.

Distribution spatiale et évolution temporelle des concentrations de plutonium dans les sols et les rivières de la région de Fukushima
photo : Décontamination des rizières/Décontamnation des rizières, préfecture de Fukushima, Japon.
Arakawa_River_(Fukushima_City) – La rivière Arakawa traverse la ville de Fukushima. Wikimedia commons/Domaine public

L’origine des variations spatio-temporelles de la composition géochimique des eaux de sources du bassin versant du Strengbach décryptée
cnrs_20170058_0039/ © Hubert RAGUET/LHYGES/IPGS/OHGE /CNRS Photothèque
Ruisseau en aval du bassin versant du Strengbach, dans le massif vosgien.
Fig_Brève Ackerer et al. – Illustration de la stratégie de modélisation employée dans cette étude. Les résultats montrent que l’évolution des concentrations en Ca2+ des eaux de sources est une répercussion des variations géochimiques de surface enregistrées dans les solutions de sol percolant à travers le substratum du bassin versant, notamment en lien avec l’augmentation observée du pH et la diminution des concentrations en Ca depuis la fin des années 1990. Ces variations modifient significativement la vitesse de dissolution de l’apatite et le taux d’incorporation du calcium dans les argiles précipitées, induisant la modification des flux de calcium exportés par les eaux de sources. Par contre, ces perturbations de surface impactent peu les vitesses de dissolution des minéraux primaires silicatés, ce qui explique la stabilité des flux de sodium et de silice dissouts pour ces sources. © Julien Ackerer

Agriculture : atténuer le changement climatique en utilisant des cultures intermédiaires
RitschenhausenPhacelia2003-07-08
Wikimedia commons/ Winfried Gänßler – CCA – Share Alike 3.0 Unported
2_Phacelia_(engrais_vert)
Phacélie à feuilles de tanaisie. Rasbak/Wikimedia commons – CCA – Share Alike 3.0 Unported

La réaction d’échange isotopique de l’oxygène enfin comprise
Photo illustration : AS_ 41912841
figure_INP_actu
Constante de vitesse théorique pour la réaction d’échange obtenue sur la nouvelle surface (trait noir plein) ou sur l’ancienne surface (trait tireté noir) de l’ozone, comparée aux résultats expérimentaux les plus récents (courbe rouge, courbe bleue et cercle vert) avec leurs barres d’erreur. © ICB (CNRS/Univ. Bourgogne/UTBM)

Des noyaux magiques au cœur des supernovae
Artist’s_impression_of_supernova_1993J
Wikimedia commons/ NASA, ESA, and G. Bacon (STScI) – CCA 4.0 Unported license
deux graphiques © DR

LIGO et Virgo annoncent quatre nouvelles détections d’ondes gravitationnelles
illustration : cp_colliding_neutron_stars
Vue d’artiste de la fusion de deux étoiles à neutrons, créant une explosion de rayons gamma et d’ondes gravitationnelles et éjectant de la matière hors du système.
© NSF/LIGO/Sonoma State University/A. Simonnet

LSST : le système de changeur de filtre inauguré
Construction du LSST au sommet du Cerro Pachon au Chili en mai 2017.
Construction_Update_of_the_LSST_telescope_20170515_113904
Wikimedia commons/LSST – CCA 4.0 International
FullHD_DSC_0904_Isabelle Cossin – Le changeur de filtres est le résultat de la collaboration de cinq laboratoires IN2P3. © IN2P3/CNRS
IMG_E4603_Gaëlle Shifrin – L’équipe en charge du système de changeur de filtres dont le prototype a été inauguré le 15 mai dernier au LPNHE, en présence des directeurs d’unité et de la direction de l’IN2P3. © IN2P3/CNRS

LISA Pathfinder, l’endroit le plus calme de l’Univers
Image : LPF_Artist_Impression_2015-11-24
Vue d’artiste de LISA Pathfinder. © ESA–C.Carreau

Des micrométéorites antarctiques ultracarbonées révèlent un nouveau type de matériau cométaire
cnrs_20080001_0419/© Cécile ENGRAND/Jean DUPRAT/CNRS Photothèque – Micrographie électronique d’une micrométéorite Concordia extraite des neiges antarctiques à Dôme C.
Photo chercheur : 23.png/Images en électrons rétrodiffusés mesurées à 15kV des fragments de micrométéorites (UCAMMs) analysées dans cette étude. Les barres d’échelle correspondent à 5 μm pour chaque image. © DR

Le printemps 2018 s’annonce silencieux dans les campagnes françaises
photo = cnrs_20180034_0002
Bruant proyer, dans la Zone Atelier Plaine et Val de Sèvre, au sud de Niort, en Nouvelle-Aquitaine. Cette espèce spécialiste des milieux agricoles est en déclin dans cette zone.
© Vincent BRETAGNOLLE / CEBC / CNRS Photothèque

L’extinction paradoxale des animaux les plus charismatiques
© Zoo Portraits. All Rights Reserved. 2018

Protéger la biodiversité : un manque de décisions politiques et non de connaissances scientifiques

photo : cnrs_20110001_1699 / © Thomas VIGNAUD/Te mana o te moana/CNRS Photothèque – Tortue verte Chelonia mydas, exemple de grand succès de mesure de conservation : après sa protection et l’arrêt de son commerce ayant décimé la population, le nombre de pontes sur l’île de l’Ascension (plus grand site de ponte de l’espèce de l’Atlantique Sud) a été multiplié par six de 1977 à 2013.

Visite officielle de madame la ministre de la Recherche, de l’Enseignement supérieur et de l’Innovation ainsi que du président du CNRS en Guyane
credits Josiane Pauchont
Découvrez le nouvel ouvrage Mangrove. Une forêt dans la mer

Appel commun pour une action rapide et juste en faveur du climat : le Mémorandum de Katowice
Photo illustration : AS_41990047

Make Our Planet Great Again (MOPGA) : le CNRS accueillera la quasi-totalité des lauréats dans ses UMR
illustration : AS_201211966

Création d’un Centre d’excellence africain coordonné par une UMI du CNRS au Sénégal
photo_ : cnrs_20110001_1240 – Un doctorant en écologie végétale à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar suit l’évolution de l’espèce « Balanites aegyptiaca », dattier du désert, sur le tracé de la Grande Muraille verte. © Axel DUCOURNEAU/CNRS Photothèque

4/ Matière et particules

Observer la croissance de nanocristaux dans un microscope électronique
illustration : cnrs_20140001_0708
Vue en biais d’un film de nanocristaux auto-assemblés en structure ordonnée.
© Marie-Paule PILENI/Nicolas GOUBET/ERC/CNRS Photothèque
vidéo :
Croissance de la structure wurtzite en vue inclinée révélant une projection bidimensionnelle de la progression des marches atomiques. Les marches naissent à la ligne triple, frontière entre les phases solide, liquide et vapeur. Quand une monocouche atteint ≈75% de couverture de l’interface solide/liquide, on observe une inversion de la courbure du bord de marche, qui renseigne sur les énergies de bord mises en jeu. ©? il s’agit de la vidéo hex HR

Exploiter la composante magnétique de la lumière grâce aux nanotechnologies
illustration : 2014-11-01_16-41-41_Visible-spectrum
Wikimedia commons/Thomas Bresson – CCA 3.0 Unported

Un matériau qui convertit une pression linéaire en un mouvement de torsion
photo : press_release_8 / © Tobias Frenzel – Principe d’un matériau qui convertit une compression axiale en micro et macro rotation (torsion).

Des procédés de nanotechnologies plus écologiques grâce au chitosane
photos : Images des motifs obtenus sur un film de chitosane par (a) lithographie électronique, (b) photolithographie à 193 nm, et (c) photolithographie à 248 nm.
© INL
photo illustration : AS – 99108541 (Procedes ecolo chitosane_agence)

Supraconductivité à haute température : une nouvelle loi universelle
photo (photothèque) : cnrs_20110001_0571/ Lévitation d’un aimant au-dessus d’un supraconducteur –  © Julien BOBROFF/CNRS Photothèque

Au cœur de la physique du tricot
cnrs_20180072_0001
Échantillon de jersey fait d’un fil de nylon de diamètre 0,15 mm réalisé au laboratoire. © Samuel POINCLOUX / LPS / Photothèque CNRS

Repousser la limite de la conductance d’un matériau en contrôlant les interactions entre électrons
cnrs_20040001_0131 / © Emmanuel PERRIN/CNRS Photothèque
Plaque de silicium permettant une duplication rapide des puces électroniques par la technique de nano-impression. © Emmanuel PERRIN/CNRS Photothèque
illustration chercheur : Fig_flow
Evolution en fonction de la température des conductances de 3 contacts quantiques connectés en parallèle à un petit îlot métallique. Chaque flèche colorée représente la variation de la conductance G2 d’un des contacts en fonction de la conductance des deux autres contacts (réglés tels que G1=G3) lorsque la température varie de 55 mK à 8 mK pour des configurations initiales différentes. La conductance G2 dépasse la limite quantique e2/h (e est la charge de l’électron et h la constante de Planck) dans la zone grisée en raison de fortes corrélations électroniques. Les lignes grises représentent les prédictions théoriques (NRG) pour une toute petite asymétrie. © C2N, CNRS/UPSud/Univ. Paris Diderot

Comprendre l’excellent rendement de certaines photoréactions chimiques
photo illustration proposition CG : Rhodopsin-transducin
Le complexe rhodopsine-transducine. La rhopsine est la structure multicolore traversant la bicouche lipidique. Wikimedia commons – Public domain
illustration chercheur : Figure_IPCMS
Photoisomérisation vibrationnellement cohérente. La molécule en insert réalise une conversion d’énergie lumineuse (photon absorbé) en énergie mécanique (torsion Φ), selon une photoisomérisation vibrationnellement cohérente (en haut) : un paquet d’onde vibrationnel conduit la molécule de l’état excité S1 vers l’état fondamental S0 (photoproduit), où il est révélé par un signal d’absorption transitoire oscillant (en bas à droite, tracé pour deux longueurs d’ondes de détection du photoproduit), dominé par des oscillations de période 0.4 ps correspondant au mouvement de torsion Φ.
© IPCMS (CNRS/Univ. Strasbourg)

Une première synthèse de composés aromatiques à partir de furfural issu de biomasse
Photo illustration proposition CG : Rapeseed_field_taken_by_oliver_snowden
Champ de colza. Wikimedia commons/Oliver Snowden – CCA 3.0

Propriétés structurales d’une interface organique-inorganique : un nouveau regard sur la dynamique de cristallisation
schéma chercheur : Crystallization-Perylene-2
La figure montre l’évolution, pendant le dépôt, du motif de diffraction. La tache centrale horizontale correspond à l’ordre 0, son intensité est normalisée à une valeur constante. L’apparition d’ordres de diffraction élevés signe la présence d’un ordre cristallin à longue distance. La courbe superposée montre l’évolution de la réflectivité du faisceau GIFAD. A faible densité, les molécules forment une couche très diluée comparable à une phase gazeuse car les molécules sont très mobiles. Le pic de réflectivité vers 1600s signe la présence d’une couche, partiellement liquide, qui mouille parfaitement le substrat. L’anomalie qui apparaît sur la réflectivité à 2300s correspond à une cristallisation ultra-rapide de la monocouche.
© ISMO (CNRS/Université Paris-Sud)
Perylene-3D-balls
Structure du pérylène – Wikimedia commons/Ben Mills and Jynto – Public domain

Transfert d’énergie et de charges à l’interface de deux cristaux bidimensionnels
schéma chercheur : Figure_INP_PRX
a) Illustration schématique du transfert d’énergie ou de charge d’une monocouche de Informations complémentaires dichalcogénure de métal de transition (e.g., MoSe2, donneur, en jaune et bleu) vers une monocouche de graphène (accepteur, en gris).
(b) Image optique d’une hétérostructure graphène (Gr)/MoSe2. La zone couplée est matérialisée par le contour pointillé blanc.
(c) Carte d’intensité de photoluminescence du MoSe2 mesurée sur cet échantillon. La photoluminescence est fortement inhibée sur la zone couplée.
(d) Carte de la fréquence du mode Raman G du graphène. L’augmentation de la fréquence sur la zone couplée est la signature d’un transfert de charge.
© Guillaume Froehlicher, Stéphane Berciaud, IPCMS
Graphen
Structure cristalline du graphène. Wikimedia commons/Alexander AIUS – CCA-Share Alike 3.0 Unported

Des mousses solides comportant de fines membranes absorbent fortement les ondes sonores
cnrs_20190009_0002
Mousse de polyuréthane dont les pores sont ouverts. © Juliette PIERRE / DALEMBERT / CNRS Photothèque
cnrs_20190009_0003
Mousse de polyuréthane dont les pores sont fermés. © Juliette PIERRE / DALEMBERT / CNRS Photothèque
cnrs_20190009_0001
Clichés de deux mousses de polyuréthane de même porosité (env. 98%) et de même taille de pores (env. 3mm). Sur l’image du haut les pores sont ouverts, sur celle du bas les pores sont fermés par des membranes de quelques microns d’épaisseur. © Juliette PIERRE / DALEMBERT / CNRS Photothèque

La rupture à grande vitesse du silicium monocristallin
photos/schémas chercheur : silicium-1 et silicuim-2 – Le faciès de rupture à très grande vitesse (3600 m/s) présente des traces d’ondes solitaires, dites  «crack front waves ». Les traces ont été observées par microscopie MEB et AFM. Les barres d’échelle font 10 µm, 10 µm et 5 µm.
© LaMCoS = ces photos sont trop petites => demander mieux au chercheur
photo illustration : Rupture grande vitesse_phototheque_1 (en fait c’est  20120001_0766)
panneaux photovoltaïques sur la terrasse du bâtiment Adream.  © Cyril FRESILLON/CNRS Photothèque

L’écorce fait la force
Cnrs_20180067_0010 : Détail d’une coupe anatomique d’une branche de Cacao rivière, « Pachira aquatica », prélevée sur les bords du fleuve Kourou, en Guyane. A gauche se situe la moelle de la branche (en bleu), entourée de bois dans lequel se distinguent des vaisseaux conducteurs de sève (en rouge). L’écorce (à droite), dernière barrière de la branche, contient les faisceaux du treillis de fibres, organisés en flammes (en rouge au niveau de l’écorce) et écartés par des cellules de parenchyme (en bleu au niveau de l’écorce). © Bruno CLAIR / ECOFOG / CNRS Photothèque
Cnrs_20180067_0011 : Détail d’une coupe anatomique d’une branche de Cacao rivière, « Pachira aquatica », prélevée sur les bords du fleuve Kourou, en Guyane. A gauche se situe une des partie interne de la branche constituée de bois et dans laquelle se distinguent des vaisseaux conducteurs de sève (en rouge). L’écorce (à droite), dernière barrière de la branche, contient les faisceaux du treillis de fibres, organisés en flammes (en rouge au niveau de l’écorce) et écartés par des cellules de parenchyme (en bleu au niveau de l’écorce). © Bruno CLAIR / ECOFOG / CNRS Photothèque
Cnrs_ 20180067_0006 : Jeune arbre de Cacao rivière, « Pachira aquatica » ayant poussé incliné tuteuré. Il a généré des forces dans son écorce pendant sa croissance pour se libérer et ainsi, lorsque les liens au tuteur ont été relâchés, l’énergie s’est libérée et a produit une flexion de l’arbre. Ce phénomènee démontre que les forces responsables de son redressement sont localisées dans l’écorce et révèle le rôle de celle-ci dans les forces maintenant le tronc d’un arbre en position verticale. © Bruno CLAIR / ECOFOG / CNRS Photothèque

Des états photoniques quantiques pour caractériser les propriétés optiques des matériaux
schéma chercheur : image
(a) Dispositif expérimental. Un laser à 780 nm pompe un guide d’onde non-linéaire de niobate de lithium polarisé périodiquement (acronyme anglais, PPNL/W) afin de générer, par conversion paramétrique autour de 1560 nm, des paires de photons intriqués sur les observables temps énergie. L’étendue spectrale de ces photons (~120 nm) permet de qualifier la dispersion  chromatique (D) d’une fibre optique standard via un dispositif d’interférométrie quantique en “lumière blanche” en configuration Mach-Zehnder.
(b) Figure d’interférence typique obtenue en sortie du dispositif. L’ajustement des franges permet d’obtenir la valeur de la dispersion chromatique D par le biais d’un seul paramètre libre.
(c) Valeur moyenne de D et incertitude associée après 100 mesures.
© F. Kaiser, INPHYNI (CNRS/Univ. Nice Sophia Antipolis)

Le CO multi-lié, un acteur clé de la synthèse Fischer-Tropsch
Figure chercheur : meunier2_fig
Représentation schématique de la réaction d’hydrogénation du CO sur les catalyseurs à base de cobalt. Les CO multi-liés sont les intermédiaires réactionels dans la production d’hydrocarbures, alors que les CO linéaires sont non-réactifs. Les sites associés au CO multi-liés sont probablement situés sur les marches des nanoparticules et sont préférentiellement empoisonnés par des éléments tels que l’étain ou le chlore. © Frédéric Meunier
Carbon-monoxide-3D-balls
Représentation du monoxyde ce carbone. Wikimedia commons/Public Domain

Un dioxyde de titane hybride nanoporeux photoactif
Figure chercheur : NatureComm-2018-ESPCI-figure
Le Ti-MOF se présente sous deux formes, basse température (LT, à gauche, vue de face) et haute température (HT, à droite, vue en perspective). © Sujing Wang
cnrs_20180104_0003
Billes de dioxyde de titane. © Bertrand REBIERE / IGCM / CNRS Photothèque

Deux motifs d’érosion en compétition au voisinage d’un obstacle
Bertho_Fig1 et Bertho_Fig2 : Deux motifs d’érosion observés autour d’un obstacle immergé : une fosse circulaire creusée au pied de l’obstacle et deux fosses en forme d’oreilles de lapin situées en aval.  © FAST
Windmills_D1-D4_(Thornton_Bank)
Champ éolien off-shore. Wikimedia commons/ © Hans Hillewaert / CC BY-SA 4.0

Régularité et équations de continuité. Du nouveau en mécanique des fluides compressibles
cnrs_19940001_0283
Image numérique de mécanique des fluides. Structures cohérentes de faible pression obtenues par résolution des équations de Navier-Stokes par simulation numérique directe. © Marcel LESIEUR/CNRS Photothèque

LHC : une mesure inédite révèle l’affinité du boson de Higgs avec le quark top
cnrs_20140001_1368
Tunnel du LHC (Grand collisionneur de hadrons), un accélérateur de particules situé à la frontière franco-suisse. © Cyril FRESILLON/LHC/CNRS Photothèque

ATLAS : les désintégrations du boson de Higgs en paires de quarks b enfin observées !
Photos : 0706038_01
Le détecteur ATLAS situé à 100 m de profondeur pèse 7 000 tonnes. © Claudia Marcelloni /CERN
fig_04
Distribution de la masse invariante des paires de jets de quarks b dans les événements candidats VH, H->bb dans les données du Run2 (points noirs) après soustraction des tous les processus de bruit de fond sauf la production diboson VZ, Z → bb (histogramme gris). L’excès dans les données est bien compatible avec un signal H → bb (histogramme rouge) avec une section efficace compatible avec le modèle standard. © ATLAS/CERN

Premières collisions pour l’accélérateur SuperKEKB et l’expérience BELLE-II
Belle2_motion_blur
Le détecteur Belle-II en position ouverte. Wikimedia commons/Mueffi – CCA Share Alike 4.0 International

STEREO met la pression sur l’existence d’un 4ème neutrino
Graphique chercheur : Contour_RasterScan_Exclusion90_95_Sensitivity_Clean
Sont montrées les valeurs possibles des paramètres d’oscillation vers un 4ème neutrino et les valeurs maintenant exclues par les résultats de l’expérience STEREO. L’axe vertical correspond à la masse et à la fréquence d’oscillation vers un tel neutrino et l’axe horizontal à son amplitude. Les courbes en noir délimitent les scénarios auparavant les plus probables, avec une étoile marquant le cas le plus vraisemblable. La région en vert est rejetée par les mesures de l’expérience STEREO, avec un degré de certitude de 90%. La région en bleue représente la sensibilité théorique de réjection de l’expérience STEREO pour une précision statistique correspondant à 66 jours de données. © STEREO
AS 197541415 (Stereo_agence_1)

SuperNEMO : les premières feuilles source sont prêtes à intégrer le cœur du détecteur 
Photos : P1100672cut
Feuille SuperNEMO de sélénium en cours de fabrication en salle blanche.
© LAPP
FoilAfter
Feuille SuperNEMO comme elle sera installée dans le démonstrateur.
© LAPP
20180924_182232.jpg
Feuilles SuperNEMO installées dans le démonstrateur.
© LAPP

Le rôle de la quasi-fission dans la synthèse des nouveaux éléments super-lourds
AS 165187987 (Role de la quasi fission_agence_1)
Graphique chercheur : FaitMarquant_Cube_Fluox
Cette carte présente la distribution des événements en fonction du rapport des masses R et l’énergie des photons (rayons X ou γ) Ephotons, où R=A2/(A1+A2), A1 et A2 sont les masses des fragments de quasi-fission. L’échelle de couleur associée au nombre d’événements collectés (la fréquence d’apparition) est montrée sur la droite. Les masses A1 et A2 ont été déterminées à partir des temps de vol des fragments jusqu’aux détecteurs. Les nombres de coups particulièrement intenses au voisinage de R = 0.20 et 0.83 correspondent à des interactions très courtes en temps au cours desquelles le projectile et la cible ont conservé leurs masses respectives, Aprojectile = 48 et Acible = 238. L’énergie des photons permet d’attribuer un numéro atomique lorsqu’elle correspond à une énergie d’émission de rayons X de fluorescence caractéristique d’un l’élément (quelques énergies caractéristiques sont indiquées par des lignes pointillées sur la figure). Les énergies caractéristiques correspondant au plus léger des deux fragments de quasi-fission se trouvent sous le seuil de détection et seul le Z du partenaire le plus lourd peut être identifié sur cette carte grâce à l’accumulation d’événements au voisinage des énergies caractéristiques. © GANIL

Des paires de neutrons corrélés témoignent de la superfluidité nucléaire
GSI-Darmstadt-Südbau
Bâtiment du GSI (Centre de recherche sur les ions lourds/Gesellschaft für Schwerionenforschung mbH).Wikimedia commons/commander-Pirx – CCA Share Alike 3.0 Unported
Fait_Marquant_fig-Revel – Analyse du mode de décroissance d’un carbone-18 très excité, qui se transforme en carbone-16 plus deux neutrons. Le pic étroit observé montre que la plupart des neutrons sont émis simultanément et sous la forme de paires fortement corrélées. © GANIL

Le projet ESS reçoit son premier cryomodule supraconducteur de type « Spoke » 
Illustration : Big bird Final new_External Use – Visualisation en vue aérienne de l’installation ESS. © ESS Team HLA

XENON1T sonde encore plus profondément la mystérieuse matière noire

5/ Vivant

Comment s’assemble un virus icosaédrique ?
cnrs_20040001_0361
Pour se repérer dans la structure spatiale d’un virus, les chercheurs utilisent un gabarit (premier plan) qui reproduit la symétrie icosaédrique de la capside du virus. © Hubert RAGUET/CNRS Photothèque

Comment nos bronches évacuent le mucus
cilia_orientation_scaleBar10microns – Vue de dessus d’un épithélium cilié, barre d’échelle 10 micromètres. A droite les directions de battement des cils sont codés par la couleur.
© Etienne LOISEAU / Annie VIALLAT
mucus_swirl – Transport circulaire du mucus à la surface de l’épithélium. Cette image résulte de la superposition des images d’un film de 2 minutes. Chaque trainée correspond à la trajectoire d’une particule piégée dans le mucus. La barre d’échelle correspond à 200 micromètres. © CINAM (CNRS/AMU)

Pourquoi les moustiques Aedes peuvent-ils attraper et transmettre la dengue ?
cnrs_20120001_1402
Acariens sur un moustique observés en microscopie électronique à balayage (MEB). © Stephan BORENSZTAJN/CNRS Photothèque
4 figures chercheur/2 figurent dans l’actu/1 légende envoyée par le chercheur (ExpressionLosq2Aedes)/l’autre ‘CycleVirusAedes) est disponible dans l’actu => il en manque 2
seules Figure_press_release_general_V2 – Les moustiques Aedes aegypti sont vecteurs de plusieurs maladies virales telles que la dengue, Zika, le Chikungunya et la fièvre jaune. Après avoir piqué un humain infecté, les moustiques peuvent être infectés et devenir capables de transmettre la maladie à un autre être humain, ce qui maintient le cycle de transmission. © Roenick Olmo et Figure_press_release_V2 – Loqs2 est un élément de la défense antivirale des moustiques Aedes aegypti nouvellement découvert. Il joue un rôle important dans le contrôle du virus de la dengue et du virus Zika lors de leur dissémination systémique chez les moustiques, mais il n’a aucun effet sur l’infection de l’intestin. L’expression du gène Loqs2 provoquée artificiellement dans l’intestin des moustiques les rend plus résistants au virus de la dengue et au virus Zika en diminuant la réplication virale et la dissémination vers d’autres tissus. © Roenick Olmo

Un parasite qui se tortille pour envahir une cellule-hôte cnrs_20090001_0468
Image microscopique d’une cellule humaine infectée par « Toxoplasma gondii », agent parasite de la toxoplasmose, avec la formation d’une rosette de 8 parasites. © Mohamed-Ali HAKIMI/CNRS Photothèque
Schéma
Le parasite, une fois rentré dans la cellule, effectue une rotation qui lui permet de refermer la porte qu’il avait ouverte. Ce mouvement l’isole également dans une vacuole, une poche où il va nicher pour continuer à se développer. © Isabelle Tardieux

Cryogénisée puis greffée, la transformation de l’aorte en trachée
2.png : Prolifération cellulaire et viabilité à partir d’AAC après décongélation.
Echantillons de biopsies obtenus à partir de l’allogreffe aortique Cryo-conservée (AAC) après décongélation. Afin de détecter les cellules viables dans l’AAC, l’explant de culture a été réalisé à partir de la biopsie d’AAC après décongélation. La prolifération cellulaire a été analysée par microscopie optique après addition de diacétate de fluorescéine. La culture cellulaire de l’explant montre que les cellules contenues dans l’AAC après décongélation sont viables et sont capables de proliférer. © B2OA – H. Petite
4.png : Échantillons de biopsies obtenus à partir de l’allogreffe aortique cryo-conservée (AAC) avant et 39 mois après transplantation trachéale.
Les tissus identifiés comme néo-épithélium, néo-cartilage et granulome ont été isolés et utilisés pour des études histologiques afin d’étudier la génération de novo de cartilage dans les greffes aortiques des cellules receveuses. Le marquage avec des anticorps dirigés contre le collagène de type 2 et Sox9 (coloration brune) montre, 39 mois après implantation, que allogreffe aortique cryo-conservée présente de cellules ressemblant au cartilage. Avant implantation, l’allogreffe aortique cryo-conservée étaient négatives pour ces marqueurs. © B2OA – H. Petite
Image1_wo et Image31_lab
Coupe de cervelet normal (à gauche) et envahi par un médulloblastome (à droite). Le médulloblastome exprime des gènes normalement uniquement actifs dans la rétine, dont NRL et CRX, qui jouent un rôle dans la formation de la tumeur. © Morgane Morabito / UMR3347 CNRS-Institut Curie-Inserm-Université Paris-Sud

Des micro-environnements 3D en hydrogel pour la croissance neuronale
Materials_Today_Cover_2018_Angelo_Accardo :
Echafaudage 3D à base d’hydrogel PEGDA, fabriqué par lithographie laser à 2 photons, avec un réseau ramifié de cellules neurales (image acquise avec un microscope électronique à balayage). © LAAS
(ATTENTION note auteur : the legend and the credit remain the same as the ones appearing in the communiqué)
Et sample2__q10
(higher magnification for which you will have to mention always me as contact author and also the following related publication:
Two-photon lithography and microscopy of 3D hydrogel scaffolds for neuronal cell growth
Accardo, M.-C. Blatché, R. Courson, I. Loubinoux, C. Vieu, L. Malaquin, 2018 Biomedical Physics & Engineering Express, 4, 027009.)

La « poussière cellulaire », un nouvel espoir pour la médecine régénérative
Exosoma_vesicle_miguelferig
Formation et évacuation des exosomes dans la cellule.
Wikimedia commons/miguelferig – Public Domain
Cell dust – Libération de vésicules extracellulaires (poussière cellulaire) par des cellules. © Amanda Brun

Une piste innovante pour combattre la douleur chronique
Image chercheur : Image
Une molécule sélectionnée par crible informatique puis optimisée par chimie médicinale (BDT001) empêche la liaison de FL à FLT3. Cet anti-FLT3 innovant permet de réduire immédiatement et durablement les douleurs neuropathiques provoquées chez le rongeur. © Didier Rognan, Laboratoire d’innovation thérapeutique (CNRS/Université de Strasbourg)
AS_194115906

Des molécules artificielles qui miment l’ADN
Image chercheur : Image – Représentation d’une double hélice d’ADN (à droite) et d’un mime de l’ADN (à gauche), constitué d’une simple hélice, à la surface de laquelle deux réseaux de charges négatives (sphères rouges et grises) sont positionnés comme les charges négatives des deux brins de l’ADN. © Ivan Huc
cnrs_20080001_0390 – Electrophorèse d’ADN sur gel d’agarose. © Hubert RAGUET/CNRS Photothèque
cnrs_20160101_0004 – Duplexe d’ADN de 10 paires de base de long, sous sa forme canonique dite « B ». Sa structure a été obtenue par analyse cristallographique. © David MONCHAUD/ICMUB/CNRS Photothèque

Remise en cause du lien entre pollution par des particules de magnétite et maladie d’Alzheimer
Photo illustration : cnrs_20170033_0056
Cristaux de magnétite. © Cyril FRESILLON/CBM/CNRS Photothèque
4 schémas envoyés par le chercheur. En fait 4 fois le même ! Pas sûr qu’il ait les droits + pas de légende => on laisse tomber

La recette génétique des pois rouges ou noirs de la coccinelle
Photo chercheur : HarmoniaLeaf
© B. Prud’homme, J. Yamauchi
Photo illustration: cnrs_20120001_1379
Coccinelle observée en microscopie électronique à balayage. © Stephan BORENSZTAJN/CNRS Photothèque

Domestication, diversité et évolution à la lumière de 1011 génomes de levure
Colonies des isolats de Saccharomyces cerevisiae qui ont été séquencés et décrits dans le manuscrit en croissance sur milieu solide. La photo a été recouverte d’une carte du monde, les 1011 isolats ayant été collectés à travers le monde et un des résultats présentés dans cette étude correspond à la mise en évidence de l’origine asiatique de S. cerevisiae. © Eric Rottinger
cnrs_20140001_1807
Croissance d’une colonie de levures sauvages, Saccharomyces cerevisiae, sur un gel d’agar. © Clément VULIN/CNRS Photothèque

Pandoravirus : des virus géants qui inventent leurs propres gènes
Photo : Pandoravirusquercus-com
Pandoravirus quercus, trouvé à Marseille.
Coupe fine visualisée en microscopie électronique. Barre d’échelle : 100 nm. © IGS- CNRS/AMU

Les microtubules « sentent » le volume cellulaire
image chercheur : Lacroix_BREVE_DevCell
(1) Images d’un marqueur membranaire en microscopie confocale des premiers stades du développement embryonnaire d’un nématode C. elegans. Les couleurs sont artificielles et correspondent aux différents stades du développement. Le volume cellulaire est progressivement réduit à chaque division cellulaire. (2) La vitesse de polymérisation des microtubules est réduite proportionnellement au volume cellulaire. (3) La réduction de la vitesse de polymérisation génère des microtubules plus court réduisant ainsi la longueur du fuseau mitotique. (4) Cette régulation de la dynamique des microtubules permet d’assembler un fuseau mitotique et d’assurer l’alignement des chromosomes en un temps constant et indépendant du volume cellulaire.
© Julien Dumont & Benjamin Lacroix
Lacroix_2018_vignette
Images d’un marqueur membranaire en microscopie confocale des premiers stades du développement embryonnaire d’un nématode C. elegans. Les couleurs sont artificielles et correspondent aux différents stades du développement. Le volume cellulaire est progressivement réduit à chaque division cellulaire. © Julien Dumont & Benjamin Lacroix

La symbiose fixatrice d’azote : ce que nous apprend le séquençage des génomes
schéma chercheur : Figure
cnrs_20170084_0004
Bactéries « Sinorhizobium meliloti » (en vert) formant des nodules sur une racine de luzerne et observées en microscopie confocale. Ce modèle permet d’étudier la symbiose plante/bactérie pour favoriser la fixation de l’azote du sol.  © Corentin SPRIET / Emanuele G. BIONDI / UGSF / CNRS Photothèque

Vivre ensemble ou comment les plantes se rétablissent d’une maladie virale
photo illustration = photo chercheur : picture recovery.Heinlein
Rétablissement d’une plante infectée par le virus de la mosaïque du colza. Alors que les feuilles âgées présentent de forts symptômes de maladie, les feuilles supérieures, nouvellement développées, en sont exemptes. La plante représentée possède le gène de la GFP (green fluorescent protein) mais son expression est habituellement inhibée dans cette lignée. Cependant, lors de l’infection, la plante devient fluorescente car la protéine virale suppresseur de silencing (VSR) supprime l’extinction de la GFP. Cette figure montre que le rétablissement est associé à la perte de l’activité VSR, centrale dans le déclenchement de la maladie.
© Camilla Julie Kørner, Manfred Heinlein

Le rôle des « usual suspects » dans l’organisation 3D du chromosome de E. coli
matrice_WT_2 et ratio_matp_2
Organisation multi-échelle du chromosome de E. coli. A. La distribution des contacts entre sites d’ADN distants révèle l’organisation 3D globale du chromosome.  B. L’inactivation du facteur MatP entraîne un profond changement dans l’organisation de la région ter du chromosome.
© Axel COURNAC / Virginia LIOY
EColi_genome_local_constrain_annotated
Structure 3D moyennée du chromosome d’E.Coli.
© Axel COURNAC / Virginia LIOY
E_coli_at_10000x
Colonie de bastéries E. coli (grossissement x 10 000). Wikimedia commons/Photo by Eric Erbe, digital colorization by Christopher Pooley, both of USDA, ARS, EMU – Public Domain

Une nouvelle pince moléculaire pour voir en temps réel la réparation de l’ADN
figure chercheur : CNRS_PressFig
Schéma de la « pince moléculaire » employée pour étudier la réparation de l’ADN.  La « pince moléculaire » est assemblée à partir de trois segments d’ADN (bleu, magenta, rouge) et de façon à ce qu’un fragment serve de « pont » reliant deux fragments entre eux.  La pince est assemblée d’un côté à une microbille magnétique (diamètre : 1 micromètre) et de l’autre côté à une surface de verre traitée.  Les deux extrémités libres restantes de la pince moléculaire se font face et représentent une cassure  double-brin d’ADN.  L’état de la cassure peut être connu en observant le comportement de la bille magnétique.  En effet, on peut agir sur la bille magnétique grâce à un champ magnétique généré par une paire d’aimants situés au-dessus de l’échantillon.  La force ainsi générée (flèche verte) est verticale et oriente l’ADN de façon perpendiculaire à la surface, sans pour autant déformer l’ADN.  L’épaisseur de la flèche représente l’intensité de la force appliquée à l’ADN.  L’échantillon repose sur un microscope, permettant d’observer la microbille magnétique et de déterminer en temps réel, par vidéomicroscopie, la position de la bille au-dessus de la surface. Ceci rend compte de l’extension de l’ADN, ce qui permet de déterminer l’état de la cassure. Une expérience typique de réparation d’ADN comporte quatre phases. (1) La force est initialement élevée et l’ADN est dans l’état « cassé » : l’extension « bout-à-bout » de l’ADN est élevée.  (2) On éloigne les aimants, réduisant ainsi la force : ceci permet aux extrémités de l’ADN « cassé » de se rencontrer et, en présence de protéines de réparation de l’ADN (non représentées), éventuellement d’être réparées. (3) En ramenant la force à sa valeur initiale (élevée) on peut déterminer si l’ADN est dans un état raccourci (c’est-à-dire réparé, comme représenté dans le schéma) ou dans le même état qu’au départ (c’est-à-dire cassé).  (4) Dans les cas où la réparation n’est pas complète on peut directement observer la rupture de la jonction entre les extrémités de l’ADN.  L’observation des formes entièrement et partiellement réparées permet de quantifier l’efficacité du système. © T. Strick
https://commons.wikimedia.org/wiki/File:ADN_animation.gif

Sortir de l’ombre : les espaces extracellulaires du cerveau dévoilés
Figure left panel et Figure right panel – Super-resolution shadow imaging (SUSHI) rend toutes les cellules du cerveau visibles «en une seule fois». L’image de gauche montre un aperçu des neurones de l’hippocampe, qui est le centre archétypal de la mémoire du cerveau des mammifères. Au zoom supérieur et après l’inversion des couleurs, l’image de droite révèle l’enchevêtrement du tissu cérébral avec une résolution spatiale à l’échelle nanométrique. Le neurone vert a été marqué avec une protéine fluorescente et se distingue ainsi du reste du tissu inversement marqué. © Valentin Nägerl
Scilight yellow :
Vidéo 1 : Time-lapse SUSHI de migration cellulaire «contextualisée» induite par une lésion au laser montrant l’arrivée orchestrée de cellules microgliales putatives, qui sont les cellules immunitaires résidentes du cerveau. © Valentin Nägerl
Vidéo 2 : Time-lapse SUSHI de migration cellulaire «contextualisée» dans des conditions normales non stimulées, montrant une cellule microgliale putative qui pousse elle-même à travers des faisceaux d’axones et un corps cellulaire. © Valentin Nägerl

Les abeilles comprennent le concept de zéro – INSB
Après  avoir  appris  que  les  images  contenant  le  moins  d’éléments  sont  associés à une récompense, les abeilles ont choisi l’image vide. L’expérience démontre qu’un ensemble vide, le zéro, est considéré par ces insectes comme un nombre inférieur aux autres. © Scarlett  Howard / Aurore  Avarguès-Weber
honeyBeeNumberLearn_S_Howard
cnrs_20120001_1363 – Tête d’abeille observée en microscopie électronique à balayage.
© Stephan BORENSZTAJN/CNRS Photothèque
The_bee_collects_nectar – Abeille collectant du nectar. Wikimedia commons/ Bgelo777 – CCA-Share Alike 4.0 International

Quand le VIH-1 tombe sur un os
cnrs_20160084_0003
Ostéoclaste humain marqué pour l’actine (en rouge), les microtubules (en vert) et les noyaux (en bleu). © Christel VEROLLET / IPBS / CNRS Photothèque

Décryptage du lien entre microbiote intestinal et allergie cutanée
bactéries1 et bactéries2 – Détection de la présence de bactéries dans la rate d’une souris normale (image de gauche) ou dépourvue du gène MAVS (image de droite) par la technique FISH (hybridation in situ en fluroescence). Les cellules de la rate sont marquées en bleu, les bactéries en rouge. © Ana Hennino, David Bauché, Emilie Plantamura / CIRI
Lactobacillus_acidophilus_(259_09)_Lactobacillus_acidophilus_(Döderlein_bacillus) – Lactobacillus acidophilus, micro-organisme de la flore intestinale. Wikimedia commons/ Doc. RNDr. Josef Reischig, CSc – CCA-Share Alike 3.0 Unported

Imiter le vivant : des fibres qui s’étendent et se rétrécissent spontanément
20170024_0001
20180020_0001

Après un siècle d’attente, un premier modèle de la libération des gaz par l’hémoglobine
Schéma chercheur : INC-myoglobin
3hhb – Représentation d’une hémoglobine A humaine montrant les quatre hèmes en vert, avec le cation de fer en orange. Wikimedia commons/ Fermi, G., Perutz, M.F. – CCA 3.0 Unported
cnrs_20110001_0773 : Goutte de sang humain séchée, prélevée sur un patient anémique. © David BRUTIN/Benjamin SOBAC/CNRS Photothèque

Un pas vers une cellule artificielle
1e figure (figure 2) :
Régénération du NAD par les Vésicules à Membranes Inversées (IMVs). Ces vésicules sont impliquées dans la chaine respiratoire des bactéries. Lorsqu’elles sont encapsulée dans des gouttes, elles convertissent le NADH fluorescent en NAD non fluorescent. La mesure de la fluorescence donne une mesure de la cinétique.
2e figure (figure 3) :
En couplant deux réactions, l’une consommant le NAD et l’autre le régénérant, on construit un système fonctionnant de manière stable mais hors-équilibre avant de finallement décliné vers un état d’équilibre state lorsque les réactifs sont épuisés. Le temps de vie du système hors-équilibre (correspondant au plateau dans la figure b) dépend de la composition en réactif initial qui est le carburant du système.
Image(s) communiqué :
À gauche : Principe du métabolisme minimal basé sur la compartimentation d’une réaction enzymatique avec un module de régénération des cofacteurs impliqués. À droite : réalisation expérimentale sur une assemblée de gouttes préparées en microfluidique : l’intensité de couleur bleue correspond à différentes concentrations de NADH. Les différentes gouttes se comportent différemment en fonction de leur composition initiale.
Les figures sont publiées en Open access CC-BY
https://www.nature.com/articles/s41467-018-04825-1
cnrs_20170055_0004
Neurone de cortex embryonnaire de cerveau de rat. © Marie-Christine MIQUEL / CRCA / CNRS Photothèque

Le CO2 à l’origine de la vie ?
Graphique chercheur : WL_Graphic_vfinal French
La fixation du CO2 promue par le fer métallique (à gauche) et la voie biologique promue par le H2 (à droite). © Joseph Moran
Pyruvic-acid-3D-balls
Structure moléculaire de l’acide pyruvique. Wikimedia commons/Public Domain

Un modèle stochastique de démo-génétique
cnrs_20160041_0009
Visualisation tridimensionnelle de la dynamique de Verhulst, un modèle simple de croissance d’une population qui est ici compliqué par la variabilité du taux de croissance au cours du temps. © Jean-François COLONNA / CMAP / ECOLE POLYTECHNIQUE / CNRS Photothèque

Le Macrilien TM a eu l’autorisation de mise sur le marché pour l’Europe par l’EMA !
Modélisation 3D de la molécule JMV1843. © Nicolas Floquet,équipe Modélisation Moléculaire IBMM

Molécules thérapeutiques : l’électrochimie pulsée pour une synthèse sélective
Figures chercheur :
feature-image-blue-RedStar-01-01-01 – Illustration de la synthèse enantiosélective basée sur le phénomène d’impression de sites chirale sur une surface métallique. © Chularat Wattanakit
cnrs_20160062_0001
Illustration du phénomène de chiralité, où deux molécules images l’une de l’autre dans un miroir (eniantomètres) font tourner la lumière en sens opposé. © Romain GAUTIER/IMN/CNRS Photothèque

One Health. Ambitions, défis et difficultés d’une approche incontournable pour la santé
Les risques infectieux et toxiques et leurs interactions/Crédit : © INEE/ CNRS
TourEiffelDepuisEstParisien1
Pollution atmosphérique sur Paris. Wikimedia commons/ILJR – CCA-Share Alike 3.0 Unported

Inauguration des serres du Lautaret à l’UGA
Eryngium_alpinum001 – Chardon bleu des Alpes. Wikimedia commons/ Meneerke bloem – CCA-Share Alike 3.0 Unported

Big Data, une approche pour mesurer la fiabilité des arbres phylogénétiques
On_the_Origin_of_Species_diagram
Arbre de l’évolution. Paru dans « De l’origine des espèces », par Charles Darwin, en 1859. Wikimedia commons/Charles Darwin – Public Domain

Extraire les longues séquences dupliquées des génomes : ASGART, un outil simple, flexible, rapide, et open-source
photo illustration : AS_245562438

Une prothèse de bras qui décode les mouvements du membre fantôme
Une prothèse pilotée par le membre fantôme
photo : Capture d’écran 2019-04-19 à 18.15.01 OU Capture d’écran 2019-04-26 à 14.52.43

Des algorithmes pour dépister le dopage
photo illustration : AS_ 196034813

Médaille d’or
cnrs_20180098_0001 et cnrs_20180098_0002
© Frédérique PLAS/CNRS Photothèque

Daniel le Berre : cnrs_20180096_0013/© Frédérique PLAS / CRIL / CNRS Photothèque – cnrs_20180096_0001//© Frédérique PLAS / CRIL / CNRS Photothèque

Valérie Castellani : cnrs_20180095_0026/© Frédérique PLAS / INMG / CNRS Photothèque – cnrs_20180095_0023/© Frédérique PLAS / INMG / CNRS Photothèque

Thierry Chartier : cnrs_20180094_0001/© Frédérique PLAS / IRCER / CNRS Photothèque – cnrs_20180094_0004/© Frédérique PLAS / IRCER / CNRS Photothèque

Médailles d’argent

Médailles de bronze

Médaille de cristal

Académie des sciences
Logo : logo_990000_m3

ERC
Logo : ERC_Logo_red

i-Lab
Logo : i-Lab_600x400_1020508.79

Les étoiles de l’Europe
Logo : etoileseurope2018_1044151.54

L’Oréal-Unesco
Logo : loreal-unesco-women-in-science-fellowship

Prix Nobel de physique
Mourou-Gerard-01 – Mourou-Gerard-09
© Alexis CHEZIERE / CNRS Photothèque

Sociétés
Photo wiki : Didier_Fassin
Wikimedia commons/Didier Fassin – CCA-Share Alike 4.0 International license

Innovation
© DR – Christophe_Midler_bureau (11)

Planète et Univers
photo_albarede_0
© DR

Ingénierie et numérique
Jean-Paul_Laumond_-_May_2018
Wikimedia commons/Aquadarius – CCA-Share Alike 4.0 International license

Matière et particules
43_SAMORI©CNRS Photothèque-Cyril FRESILLON ou 52_SAMORI©CNRS Photothèque-Cyril FRESILLON

Ingénierie et numérique
© Simon Cassanas / Académie des sciences

Data visualisation réalisée par Julien Godenir
Profil Malt
Data//pony

Article du Julien Godenir sur la réalisation de la visualisation pour le rapport d’activité CNRS 2018 :
https://datapony.co/fr/blogs/diagrammes-polygones-avec-tableau-et-python